Thérapie séquentielle

Rencontre et interview avec le Dr. Jean Elmiger, jeudi 14 mars 2013 – Sabrina Penel

Article 1

La médecine retrouvéeLe Docteur Elmiger est un médecin suisse atypique qui a consacré son travail et ses recherches à la thérapie séquentielle. Maintenant à la retraite, il passe son temps à nous avertir des méfaits des vaccins et des enjeux (manipulations et liens d’intérêt) qui gouvernent l’industrie pharmaceutique. Il informe l’humanité pour la faire évoluer.

LA THÉRAPIE SÉQUENTIELLE 

Qu’est-ce ?
Une forme de médecine homéopathique qui reconnaît dans le déséquilibre de l’énergie vitale (notion immatérielle qui vient du ciel et qui nous est propre à la conception pour nous animer) la cause des maladies, aiguës ou chroniques. On constate un déséquilibre (une maladie), on regarde pourquoi l’énergie vitale a été déséquilibrée et par quoi. Ensuite, on rétablit cette énergie vitale en détruisant tous les chocs perturbateurs, toutes les séquences d’événements qui ont été néfastes (loi de Hering). Chaque choc est traité séparément par l’homéopathie séquentielle pour en effacer la trace. On chasse un choc par un autre mais en sens inverse (bipolarité, Yin/Yang).

A quoi sert-elle ?
A atténuer les effets secondaires des vaccinations, de la prise d’antibiotiques ou de médicaments et des chocs physiques ou émotionnels.

Pour quoi ?
Pour retrouver un équilibre énergétique parfait pour ne plus être malade ou être plus fort face à la maladie.

Comment ça marche ?
On prend le dernier événement marquant qui a déstabilisé ou rendu malade une personne, puis on élimine ou efface cette séquence et on remonte la série des événements jusqu’à la naissance où l’équilibre énergétique était parfait. Il y a ensuite 4 phases de stabilisation qui vont aider à s’attaquer au terrain (diathèse) et corriger l’hérédité. Une fois l’équilibre énergétique retrouvé, la personne est plus à même de subir un nouveau choc émotionnel ou une nouvelle maladie.

D’où vient-elle ?
Jeune médecin, le Docteur Jean Elmiger constate très vite deux choses : la première, que la médecine qu’il a apprise ne guérit pas mais qu’elle se contente de limiter les symptômes ; la seconde, que les symptômes pour lesquels ses patients le consultent se déclenchent le plus souvent après une maladie, un vaccin, un accident ou un choc psychique.

Le Docteur Elmiger décide alors de reprendre des études où il découvre l’homéopathie, la seule médecine qui est suffisamment puissante et énergétique pour apporter de bons résultats ! Il entreprend des recherches qu’il base sur les découvertes de ses prédécesseurs qui aboutiront à une méthode aux résultats étonnants (lire son livre « La médecine retrouvée »). C’est ainsi qu’il met au point un protocole d’effacement des traumatismes subis par l’organisme, selon un ordre inversement chronologique. Chaque événement étant susceptible de correspondre à un remède homéopathique précis.

Dans son approche, la méthode du Docteur Elimger pose une question essentielle : pourquoi l’énergie vitale est-elle déséquilibrée ? Par quelle séquence d’événements ?

Dès la naissance, l’énergie vitale est soumise à de très nombreux impacts énergétiques, dont la plupart ne portent pas à conséquence. Certains événements ou chocs laissent cependant une trace durable. Celle-ci peut être matérielle et visible sur le corps physique, facile à identifier, ou immatérielle et perçue que sur le corps énergétique. Les événements les plus importants sont ceux qui laissent une trace durable, qui affecte souvent à la fois le corps physique et le corps immatériel. Ils sont trois et se retrouvent dans la quasi-totalité des anamnèses (histoire du malade) actuelles :

  1. Le blocage ostéopathique des charnières crâniennes, consécutif à l’accouchement hyper médicalisé (horizontalité contre-nature, déclenchement artificiel…).
  2. La sur-vaccination précoce, survenant sur un système immunitaire immature.
  3. La suppression des maladies infantiles qui sont stoppés par des traitements trop énergiques et/ou remplacées par une immunité vaccinale trop artificielle.

Le Docteur Elmiger explique que cette triade spécifique à la médecine actuelle porte à elle seule la plus lourde responsabilité dans la genèse des maladies chroniques. Les événements ultérieurs ne font qu’aggraver ce premier déséquilibre.

Dr. Jean Elmiger, Dr. Romain Elmiger, Dr. Hubert Elmiger
10, rue de la Gare – 1009 Pully
021 728 68 00 – http://www.jelmiger.com/

Publicités