Accompagnement de l’enfant hospitalisé, malade, handicapé ou en deuil

Travail d’une psychologue en réanimation pédiatrique

Muriel Derome est psychologue à l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches. Elle permet aux soignants, aux parents ainsi qu’aux enfants d’exprimer leurs émotions afin de les désacraliser et de ne pas sombrer.

Spécialisée dans la prise en charge pré ou post-traumatique d’enfants ayant subi des accidents ou des maltraitances, handicapés, gravement malades ou en fin de vie, elle accompagne également les proches (parents, grands-parents, fratrie, proches…) ainsi que les équipes soignantes sur le chemin du deuil.

Elle va à la rencontre des enfants et leur permet de pouvoir parler de leurs doutes, angoisses ou peurs qu’ils peuvent rencontrer avant une lourde intervention, lors du deuil d’un frère ou d’une sœur… Cette psychologue clinicienne leur explique que c’est un passage pour toujours et qu’il est important de parler de ses émotions et de celles de ses parents.

Dotés d’une maturité et d’une capacité à vivre les choses dont nous n’arriverions même pas en tant qu’adultes, ces enfants ont une magnifique force de vie. Ces capacités font que l’enfant protège instinctivement ses parents et les parents, eux, n’osent pas parler de certaines choses pour ne pas angoisser l’enfant et vice-versa. Mais le stress des parents peut être terriblement lourd à porter pour ces enfants déjà malmené par la nature et la vie.

Pour déstresser les enfants lors d’une opération ou pour supporter certains soins très douloureux, Muriel Derome utilise l’hypnose et fait voyager les enfants par l’imaginaire. Elle amène l’enfant à se concentrer sur un souvenir agréable pour éviter qu’il ne se focalise sur sa douleur ou sa peur de la douleur. En effet, l’angoisse augmente le stress et celui-ci augmente la douleur… il faut donc casser l’engrenage. Elle entraîne donc l’enfant là où il voudrait être ou vers sa passion par l’imaginaire. Tant qu’il reste connecté à l’imaginaire, l’enfant oublie son corps douloureux ainsi que sa peur.

Le coin lecture

Muriel Derome est l’auteur de deux magnifiques livres qui sortiront entre avril et mai prochain :

  • Accompagner l’enfant hospitalisé, handicapé, gravement malade ou en fin de vie. Editions de boeck.
  • La traversée des Pays du Deuil. Editions de boeck.

Accompagner l'enfant hospitaliséDans le premier, elle y relate le fruit de plus de 15 années d’expérience clinique auprès d’enfants ou d’adolescents atteints de maladie neurologique grave, aiguë, et/ou dégénérative, ou se retrouvant brutalement paralysés suite à un accident. Elle permet à chacun de comprendre comment accompagner un enfant et sa famille, tout au long de son hospitalisation, depuis son arrivée en réanimation jusqu’à sa sortie.

Cet ouvrage aidera les soignants à préparer un enfant à subir une lourde opération, à soutenir les parents, à annoncer une mauvaise nouvelle (séquelles, handicap, décès…), à accompagner un enfant en fin de vie et sa famille, à parler du deuil… Des cas cliniques illustrent chacun des propos et des annexes viennent aider les lecteurs à trouver une attitude juste pour soutenir la force de vie de l’enfant en grande souffrance.

http://psyenpediatrie.blogspot.ch/

Le second est un guide pour échanger avec un enfant ou un jeune en deuil. En effet, pour Muriel Derome, perdre quelqu’un que l’on aime est toujours très douloureux. Pour rassurer est pas rare de voir des petits faire comme si de rien était. Certains font les pitres pour tenter de faire rire les grands, alors que sage comme des pour déranger le moins possible. Or pour que la douleur du deuil enfant ne vive pas seul le drame il doit traverser, il est important de lui apprendre à mettre des mots sur ses émotions. Mais comment écouter un enfant, un adolescent ou un jeune en deuil ?

Ce livre est un support pour aider les enfants ou les adolescents (et pourquoi pas les adultes) à parler de la façon dont le deuil vient les travailler, est pas il leur soit lu par un adulte avec qui échanger.

Ecrit comme un guide de voyage, cet ouvrage permettra à chacun d’avoir quelques repères sur le deuil et de se situer dans ce qu’il vit. Il a été écrit pour aider les psychologues, mais aussi les éducateurs, les médecins généralistes ou les proches qui souhaiteraient écouter et soutenir les enfants ou les jeunes endeuillés. Des illustrations et des questions viennent soutenir la personne qui accompagne le jeune. Ils pourront ainsi mettre en mots ce qu’ils ressentent et ne pas s’enfermer dans leur douleur.

Superbes illustrations de Catherine Rebeyre.

Publicités