Nouveaux statuts

Logo ADCStatuts du 17 février 2015

Association « Les Ateliers du Cœur »

info@lesateliersducoeur.ch – 079 291 25 70

Préambule

Les dispositions des présents statuts s’appliquent aussi bien aux femmes qu’aux hommes indépendamment de la formulation féminine ou masculine retenue dans le texte.

I. Dispositions générales

 Art. 1   Dénomination

Sous le nom de LES ATELIERS DU CŒUR, il est créé une Association à but non lucratif régie par les présents statuts et par les articles 60 et suivants du Code civil suisse.

Art. 2   But

1Les Ateliers du Cœur sont une association de bénévoles. Celle-ci lutte en faveur des enfants hospitalisés ou atteints d’une maladie chronique entre 0 et 18 ans. Elle aide également leur famille (parents + fratrie) à gérer au mieux cette douloureuse épreuve.

2L’Association propose diverses alternatives gratuites qui se concrétisent par :

  • une aide administrative et logistique ;
  • un soutien psychologique ;
  • des groupes de parole pour les parents ;
  • des ateliers expérientiels pour les enfants et adolescents ;
  • des solutions de gardes pour les enfants et la fratrie ;
  • des gardes à domicile ou d’urgence ;
  • des ateliers découverte et pédagogiques pour se changer les idées et tenter d’oublier la maladie.

3Pour pouvoir bénéficier des prestations de l’association, chaque famille doit devenir membre et s’acquitter de la cotisation annuelle.

4L’Association est sollicitée pour les maladies suivantes : Troubles alimentaires (hyperphagie, orthorexie), Boulimie, Anorexie, TOC (trichotillomanie, etc.), Addictions, Dépressions, Troubles de l’attention ou de la pensée, Troubles psychiques, Diabète, etc.

5L’Association souhaite également :

  • sensibiliser l’opinion publique au combat quotidien que livrent ces familles contre la maladie ; même si le pronostic vital de l’enfant n’est pas engagé, le bouleversement de vie est bien réel ;
  • permettre à la fratrie de trouver sa place dans ce bouleversement de vie et l’aider à affronter cette épreuve du mieux possible ;
  • apporter un peu de légèreté et permettre également à des enfants en bonne santé mais défavorisés de se joindre aux ateliers pour goûter à des activités auxquelles ils n’auraient peut-être pas accès.

6L’Association souhaite permettre aux parents de souffler un peu, de se rallier à une vie sociale parfois perdue, et permettre aux enfants / ado de découvrir des activités sur mesure selon leurs intérêts et leur âge pour se changer les idées.

Art. 3   Siège et durée

1Le siège de l’Association est au domicile de sa présidente, dans la mesure où le Comité n’en dispose pas autrement.

2L’Association est constituée pour une durée illimitée.

Art. 4   Organes

Les organes de l’Association sont :

  • l’Assemblée générale ;
  • le Comité ;
  • l’Organe de contrôle des comptes.

II. Sociétariat

Art. 5   Qualité de membre

L’Association est ouverte aux personnes physiques majeures (membres individuels) ainsi qu’aux personnes morales (membres institutionnels) qui sont intéressées à la réalisation des objectifs fixés par l’article 2 des présents statuts.

Art. 6   Admission

1L’Association peut en tout temps recevoir de nouveaux membres.

2La demande d’admission doit être présentée par écrit (voie postale ou électronique) au Comité ou à l’un de ses membres.

3L’admission d’un nouveau membre est de la compétence exclusive du Comité qui statue par un vote à la majorité simple Celui-ci peut refuser une candidature, sans indication de motif et sans possibilité de recours.

4La liste des nouvelles adhésions est portée annuellement à la connaissance de l’Assemblée générale par le Comité.

Art. 7   Obligations des membres

1Par leur entrée dans l’Association, les membres s’engagent à respecter les présents statuts ainsi que les décisions des organes compétents.

2Chaque membre est par ailleurs tenu de s’acquitter de la cotisation annuelle fixée par l’Assemblée générale, à moins d’en avoir été exonéré par le Comité.

3Les personnes morales affiliées à titre de membres institutionnels doivent désigner nommément une personne physique chargée de les représenter au sein de l’Association. Une même personne physique ne peut représenter simultanément plusieurs personnes morales.

4Chaque membre s’engage à soutenir, selon sa disponibilité et ses possibilités, les actions de l’Association.

Art. 8   Droits des membres

1Tant les membres individuels que les représentants des membres institutionnels ont le droit d’assister à l’Assemblée générale. Ils peuvent y exercer leur droit de parole, de vote et d’élection. Ils ont également la possibilité de se faire élire à un poste du Comité ou comme vérificateur de comptes.

2Par ailleurs, tous les membres peuvent participer activement à la vie de l’Association et proposer de nouveaux projets. Ils ont enfin le droit d’être régulièrement informés des activités de l’Association de manière appropriée.

Art. 9 Perte de la qualité de membre

1La qualité de membre se perd par la démission, par l’exclusion, par le décès pour les personnes physiques ainsi que par la dissolution pour les personnes morales.

2Une démission est possible en tout temps moyennant l’envoi d’une lettre recommandée à la présidente. Dans tous les cas, les cotisations pour l’année en cours restent dues.

3Le Comité peut décider en tout temps de l’exclusion d’un membre pour « justes motifs ». Il doit lui communiquer sa décision sous pli recommandé. Le membre exclu a droit de recours dans les 30 jours qui suivent la notification de l’exclusion; le recours doit être adressé par lettre recommandée à la présidente du Comité à l’intention de l’Assemblée générale qui statue.

4Les membres qui n’auront pas payé leur cotisation durant deux ans consécutifs seront considérés comme démissionnaires.

III. Assemblée générale

Art. 10. Fonction et composition

L’Assemblée générale est le pouvoir suprême de l’Association. Elle comprend tous les membres de celle-ci.

Art. 11 Attributions

1Les compétences de l’Assemblée générale sont les suivantes :

  • adopter et modifier les statuts ;
  • élire les membres du Comité et de l’Organe de contrôle des comptes ;
  • déterminer les orientations de travail et diriger l’activité de l’Association ;
  • approuver les rapports, adopter les comptes et voter le budget ;
  • donner décharge de leur mandat au Comité et à l’Organe de contrôle des comptes ;
  • fixer la cotisation annuelle des membres ;
  • prendre position sur les autres projets portés à l’ordre du jour ;
  • voter la dissolution de l’Association.

2L’Assemblée générale peut se saisir ou être saisie de tout objet qu’elle n’a pas confié à un autre organe.

Art. 12 Séances et convocations

1L’Assemblée générale ordinaire a lieu une fois par année, en principe dans les trois mois qui suivent la clôture du dernier exercice comptable.

2Des Assemblées générales extraordinaires peuvent avoir lieu en tout temps lorsque le Comité le juge nécessaire ou lorsqu’une telle demande lui en a été faite par un cinquième au moins des membres de l’Association.

3Les Assemblées sont convoquées par le Comité au moins 21 jours avant la date de la séance. La convocation mentionne le jour, l’heure et le lieu de la réunion. Elle fait également état de l’ordre du jour. Les membres peuvent soumettre au Comité – par écrit et au moins 14 jours avant l’Assemblée – d’autres points que ceux figurant dans la convocation. Si ce droit est exercé, l’Association communique aux membres l’ordre du jour modifié jusqu’à sept jours avant la date de l’Assemblée.

Art. 13 Ordre du jour de la séance ordinaire

L’ordre du jour de l’Assemblée générale ordinaire comprend nécessairement :

  • le rapport du Comité sur l’activité de l’Association pendant l’année écoulée ;
  • un échange de points de vue/décisions concernant le développement de l’Association ;
  • les rapports de trésorerie et de l’Organe de contrôle des comptes ;
  • l’élection des membres du Comité et de l’Organe de contrôle des comptes ;
  • les éventuelles propositions individuelles.

Art. 14 Présidence

L’Assemblée est présidée par la présidente ou un autre membre du Comité.

Art. 15 Prise de décision

1L’Assemblée générale siège valablement quel que soit le nombre des membres présents.

2Les décisions de l’Assemblée générale sont prises à la majorité simple des voix émises. Font exception à cette règle les décisions de modification des statuts (cf. art. 35) et de dissolution de l’Association (cf. art. 36). De telles décisions requièrent en effet la majorité qualifiée des deux tiers des voix exprimées par les membres présents.

3En cas d’égalité des voix, celle de la présidente est prépondérante.

4Les votations ont lieu à mainlevée. À la demande de cinq membres au moins, elles auront lieu au scrutin secret.

5Le vote par procuration est admis. Chaque membre dispose au plus d’une procuration.

Art. 16 Procès-verbal

1Le secrétaire de l’Association ou un autre membre du Comité tient le procès-verbal de l’Assemblée.

2Ce document doit être rédigé et envoyé aux membres de l’Association dans les huit semaines qui suivent la tenue de l’Assemblée. Il est signé par son rédacteur.

3Le procès-verbal fait nécessairement l’objet d’une approbation lors de la séance suivante de l’Assemblée. Sa version définitive, signée par la présidente et un autre membre du Comité, est mise à disposition des membres sur le blog de l’Association.

 IV. Comité

Art. 17 Fonction

Le Comité est le pouvoir exécutif de l’Association. Il est chargé de mettre en œuvre les décisions de l’Assemblée générale. Il conduit l’Association et prend toutes les mesures utiles pour que le but fixé soit atteint. Le Comité statue sur tous les points qui ne sont pas expressément réservés à l’Assemblée générale

Art. 18 Composition

1Le Comité se compose au minimum de trois membres, nommés au moins pour deux ans par l’Assemblée générale et rééligibles pour deux mandats au maximum sauf si aucune autre personne n’est disposée à prendre la relève.

2Le Comité se constitue lui-même. Il désigne au moins une présidente, une secrétaire et un caissier.

3Si un membre du Comité souhaite se retirer, il en informe le Comité un mois à l’avance au moins.

4Les membres du Comité travaillent de manière bénévole, sous réserve du remboursement de leurs frais effectifs.

Art. 19 Attributions

Le Comité est chargé :

  • de prendre les mesures utiles pour atteindre les objectifs visés ;
  • de convoquer les Assemblées générales ordinaires et extraordinaires ;
  • de prendre les décisions relatives à l’admission et à la démission des membres ainsi qu’à leur exclusion éventuelle ;
  • de veiller à l’application des statuts, de rédiger les éventuels règlements et d’administrer les biens de l’Association.

Art. 20 Séances

Le Comité se réunit aussi souvent que les affaires de l’Association l’exigent.

Art. 21 Quorum et prise de décision

1Le Comité ne peut valablement délibérer que si la majorité de ses membres est présente.

2Les décisions sont prises à la majorité des voix exprimées, les abstentions n’étant pas prises en compte. En cas d’égalité des voix, celle de la présidente ou de son remplaçant est prépondérante

3Les décisions du Comité peuvent être prises par voie de circulation électronique lorsque l’un de ses membres le propose et que tous les autres y consentent. L’intéressé soumet par courriel sa question aux autres membres du Comité en leur fixant un délai précis pour donner réponse. Les décisions sont alors prises à la majorité des voix exprimées. En cas d’égalité des voix, la présidente dispose d’une voix prépondérante qui détermine l’issue du vote.

4Les membres du Comité ne peuvent pas se faire représenter aux séances.

5Les éventuels employés rémunérés de l’Association ne peuvent siéger au Comité qu’avec une voix consultative.

Art. 22 Procès-verbal

1Un procès-verbal sommaire de chaque réunion du Comité est tenu par le secrétaire ou un autre membre.

2Les décisions prises en séance ou adoptées par voie de circulation avant sa tenue sont consignées au procès-verbal.

3Le procès-verbal des séances doit être envoyé le plus rapidement possible à tous les membres du Comité. Une fois adopté par le Comité au cours de la séance suivante, ce document est signé par son rédacteur ainsi que par la présidente.

Art. 23 Moyens de communication

Dans la mesure de ses moyens, le Comité met en place des outils de communication modernes. Dans ce cadre, il prend contact avec ses membres de préférence par voie électronique et alimente régulièrement le site internet de l’Association. Par ailleurs, il envisage la production d’un bulletin d’information à l’intention des membres et des personnes proches de l’Association.

V. Organe de contrôle

Art. 24 Fonction et composition

L’Organe de contrôle est chargé de vérifier la gestion financière de l’Association. Il se compose de deux vérificateurs des comptes.

Art. 25 Election

1Les vérificateurs des comptes sont en principe choisis parmi les membres de l’Association, mais ils ne doivent en aucun cas siéger au Comité.

2Les vérificateurs sont élus par l’Assemblée générale pour la durée d’une année, leur mandat étant renouvelable sans limitation.

3L’Assemblée générale a la faculté de remplacer les vérificateurs par une société fiduciaire.

Art. 26 Attributions

Les vérificateurs de comptes ont pour tâche de contrôler annuellement l’exactitude de la comptabilité de l’Association. Il leur incombe d’établir un rapport écrit sur les comptes de l’exercice écoulé à l’attention de l’Assemblée générale ordinaire.

Art. 27 Convocation

Les vérificateurs de comptes sont convoqués par le Comité au moins quinze jour avant l’Assemblée générale pour recevoir communication de tous les comptes de l’exercice clos et des pièces comptables.

VI. Finances

Art. 28 Ressources

Les ressources de l’Association sont constituées par les cotisations de ses membres, par des dons, ou legs, par les produits des activités de l’Association et, le cas échéant, par des subventions des pouvoirs publics.

Art. 29 Cotisations

Le montant de la cotisation des membres est fixé par l’Assemblée générale.

Art. 30 Exercice comptable

L’exercice comptable est annuel. Il commence le 1er janvier pour se termine le 31 décembre de chaque année.

VII. Relations avec les tiers

Art. 31 Droits de signature

L’Association est engagée envers les tiers :

  • par la signature individuelle d’un membre du Comité, pour les affaires courantes et non financières ;
  • par la signature individuelle de la présidente ou du caissier pour les retraits et engagements financiers inférieurs à 1’000 CHF ;
  • par la signature collective de la présidente et du caissier pour les retraits et engagements financiers dépassant 1’000 CHF.

Art. 32 Responsabilité

Les engagements de l’Association sont garantis par ses biens, à l’exclusion de toute responsabilité personnelle de ses membres.

Art. 33 Délégation

1Pour mener à bien sa mission, le Comité peut s’entourer de collaborateurs salariés et bénévoles. Il est compétent pour les engager et les licencier.

2Le Comité peut confier à toute personne de l’Association ou extérieure à celle-ci un mandat limité dans le temps.

VIII. Procédures particulières

Art. 34 Révision des statuts

1Les statuts peuvent être modifiés lors d’une Assemblée générale, ordinaire ou extraordinaire, à la majorité qualifiée des deux tiers des voix exprimées.

2La convocation à l’Assemblée générale au cours de laquelle doit être décidée une modification des statuts doit le mentionner expressément avec communication du texte nouveau proposé.

Art. 35 Dissolution de l’Association

La dissolution de l’Association est décidée par l’Assemblée générale à la majorité des deux tiers des voix exprimées. L’actif éventuel restant sera remis à un organisme suisse se proposant d’atteindre des buts analogues à ceux énumérés à l’article 2 et bénéficiant d’une exonération fiscale en raison de son but d’utilité publique.

 

Les présents statuts ont été adoptés lors de l’Assemblée générale annuelle du 17 février 2015. Ils entrent immédiatement en vigueur et remplacent les statuts antérieurs.

Au nom du Comité de l’Association « LES ATELIERS DU CŒUR » :

Présidente et trésorière :                     Vice-président :                                  Secrétaire :

Sabrina Penel                                   Yves Cosendai                                  Laetitia Pittet

Publicités

Epilepsie

Neurones 2Quels sont les effets de crises épileptiques sur le cerveau ?

Cette maladie revêt des dizaines de formes différentes. En Suisse, 1% de la population souffre d’épilepsie, ce qui représente 70’000 personnes dont 15’000 enfants. Que se passe-t-il dans le cerveau au moment d’une crise et quelles en sont les conséquences ?

Certaines épilepsies n’ont pas de causes clairement identifiées mais elles peuvent être provoquées dès la petite enfance par des maladies génétiques ou par des anomalies anatomiques du cerveau. A chaque fois, la crise se caractérise par une sorte de court-circuit au niveau des neurones.

Une neuropédiatre, la Professeur Rima Nabbout, explique cela par une hyperexcitabilité qui se traduit au niveau des neurones et qui, au-dessus d’un certain seuil (le seuil de fonctionnement classique du neurone), va générer une crise. La crise en elle-même et ce phénomène d’hyperexcitabilité peuvent altérer le développement du cerveau et le fonctionnement cérébral. Malheureusement, si ces crises sont décelées tardivement, les séquelles peuvent être importantes.

NeuronesEn effet, en se répétant dans l’enfance, les crises empêchent la formation des réseaux et des bonnes connexions entre les neurones des différentes zones du cerveau. Plus les crises sont longues, plus le risque de séquelles irréparables est important. Surtout chez les nourrissons, chez qui les diagnostic est malheureusement souvent trop tardif.

Il y a une forme d’épilepsie assez dévastatrice par rapport au développement cérébral, c’est celle qui occasionne des spasmes en flexion. Elle génère des secousses pendant que le nourrisson mange ou à son réveil. Ces secousses sont souvent associées à des coliques ou diverses douleurs, en lieu et place à des crises d’épilepsie. Ce qui retarde la prise en charge du petit patient avec un traitement adéquat contre de tels spasmes. Une reconnaissance précoce de l’épilepsie et un traitement adapté peuvent mener à une nette amélioration, voire à la guérison, et à une diminution des séquelles.

La neuropédiatre citée plus haut conseille aux parents – dans la mesure du possible – de filmer la crise quand elle se manifeste. Ceci afin de faciliter le diagnostic médical et d’y remédier le plus vite possible.

Plus d’informations :

http://epi-suisse.ch/fr/epi-suisse/

Anne et ses copains l'épilespie Un orage dans ma tête l'épilespei

Samedi 7 mars 2015

logo glucose

Initiation parent-enfant au sucre et à ses douces folies…

Samedi 7 mars 2015, 14h – 16h, Paroisse Saint-Jacques, Avenue du Léman 26 à Lausanne

La prochaine initiation vous fera découvrir un petit plaisir qui nous accompagne au quotidien : le sucre.

Et qui mieux qu’un passionné de gastronomie pouvait vous dévoiler les secrets de cette matière fascinante… Fondateur de l’école du sucre « Glucose-Passion », souffleur de sucre, animateur et formateur, Denis Villard vous fera rêver durant une animation d’env. 2h où vous créerez une pièce entièrement en sucre (tiré, coulé ou soufflé). Il y aura un peu de théorie et beaucoup de démonstrations pour permettre à chaque enfant de réaliser un modelage en massepain et de fabriquer une sucette.

Animaux en massepain

Denis Villard a commencé par effectuer un apprentissage de pâtissier-confiseur, avant de réaliser 2 records du monde : un croque-en-bouche de 9,60 m composé de 21’000 choux, et une sucette longue de 425 m. Il décide ensuite de parfaire ses connaissances et de suivre une formation complète de souffleur de sucre en suisse allemande. Il fonde « glucose – école de sucre » en 2011 et offre la possibilité de suivre des cours. Le concept plaît et la demande ne cesse de croître, ce qui pousse Monsieur Villard à agrandir l’école en 2014 pour offrir au total un espace de plus de 100 m2 dédiés à la formation du travail du sucre, mais également à la pâtisserie.

CochonDenis partage sa passion avec Aurélie et Grégoire, tous deux souffleurs de sucre et animateurs. Après un apprentissage de boulanger-pâtissier brillamment réussi, Aurélie arrive deuxième aux examens du CFC. En 2011, elle s’inscrit à un cours de l’école Glucose sans savoir qu’elle ne la quittera plus. Elle apprend le métier de souffleur de sucre et, depuis l’été 2013, travaille à plein temps chez Glucose en tant que formatrice. Aurélie est une personne polyvalente, elle peut aussi bien donner un cours pour adulte que travailler avec des enfants lors d’animations dans les centres commerciaux.

Grégoire, quant à lui, a fait un apprentissage de boulanger-pâtissier. Après avoir été responsable durant de nombreuses années dans la grande distribution, il a été le premier élève à l’école Glucose. Grégoire a immédiatement été conquis par cette matière étonnante qu’est le sucre et il intègre l’équipe Glucose début 2014 en tant que formateur. Grégoire est une personne enthousiaste qui aime particulièrement partager et transmettre cette passion.

Sucettes en sucreCet enthousiasme contagieux donne réellement envie de découvrir cette école originale. Dédiée aux techniques de l’Art du Sucre, cette école accueille tant les professionnels, les amateurs que les enfants qui pourront, selon leurs envies, passer un moment agréable ou se former pour acquérir les techniques nécessaires à la réalisation de pièces qui font rêver. Les postes de travail aménagés et un formateur passionné vous attendent dans un espace convivial au cœur du Nord-Vaudois.

Une initiation parent-enfant aura lieu rien que pour l’association « Les Ateliers du Cœur » le samedi 7 mars 2015, de 14h à 16h, à la Paroisse Saint-Jacques, Avenue du Léman 26 à 1005 Lausanne.

Inscription obligatoire au : 079 291 25 70 ou info@lesateliersducoeur.ch

Atelier Glucose Passion - Ecole du sucre

Glucose-passion SA
Route d’Yverdon 15
1417 Essertines-sur-Yverdon

Denis Villard
denis@glucose-passion.ch
Mobile 079 440 40 53

http://www.glucose-passion.ch/

 

Diabète

Dabètes nuagesGreffe de cellules pancréatiques

Comment réussir à guérir les patients dont le diabète résiste aux traitements ? Une équipe de chercheurs de l’INSERM pourrait bien avoir trouvé une solution. Il s’agirait de greffer à des patients souffrant de diabète des cellules du pancréas.

Cet essai clinique est en cours mais présente un réel espoir pour tous les patients car il leur permettrait de faire face aux graves complications provoquées par leur forme de diabète complexe.

Pour préserver ces cellules d’un rejet par l’organisme, une autre équipe de l’INSERM tente de mettre au point une solution qui éviterait un traitement à vie. Une technique uniquement validée chez l’animal pour le moment mais qui pourrait bénéficier à toutes les greffes d’organe.

Diabète îlots de langerhans 2Les cellules du pancréas, Îlots de Langerhans, produisent l’insuline capable de réguler le taux de sucre dans le sang (= glycémie). La glycémie est normalement maintenue constante autour d’une valeur moyenne (d’environ 1 g.L-1), en particulier grâce à l’action de l’insuline, une hormone produite par le pancréas, qui favorise le stockage de glucose dans le foie, les muscles et les graisses.

Les Îlots de Langerhans d’un donneur compatible décédé ont été prélevés et greffés par une simple perfusion veineuse vers le foie d’un receveur. Très vite, les cellules greffées ont été capables de produire à nouveau de l’insuline pour maîtriser le sucre contenu dans l’alimentation.

Malheureusement, il est encore impossible d’extraire toutes les Îlots du pancréas du donneur. Il faut donc plusieurs greffes pour reconstituer l’équivalent d’un organe sain.

Diabète 2

Source : http://www.frm.org/nos-dossiers/nos-publications/les- archives-de-recherche-sante-2.htm

Le Professeur Pierre Cattan explique qu’il faut greffer un nombre total d’Îlots bien défini, soit environ 9’000 Îlots par kilo de poids du receveur. Puis il attend et explore pour voir ce qui se passe dans le métabolisme glycémique du receveur et pour voir quels sont ses besoins en insuline, etc. L’espoir de l’équipe est bien sûr que les patients soient guéris de leur diabète au terme des injections.

Diabète 1Comme tous les greffés, ils ont besoin d’un traitement immunosupresseur pour éviter un rejet des cellules du pancréas du donneur. Un traitement lourd qu’une équipe de l’INSERM essaie de remplacer par une autre stratégie. L’idée est de programmer, d’éduquer le système immunitaire pour qu’il accepte la greffe et qu’il ne la détruise pas. Pour cela, l’équipe médicale a utilisé des anticorps pour cibler les lymphocytes responsables du rejet et de la destruction de la greffe.

En plus des anticorps, l’équipe a ajouté des cellules qui régulent aussi les défenses immunitaires et qui ont été obtenues à partir des cellules souches du greffé.

Cette solution a été testée auprès de souris diabétiques qui ont reçu une greffe d’Îlots pancréatiques. Chez la souris qui n’est pas traitée, il y a une destruction de la greffe par les cellules immunitaires. Il y a donc un marquage à l’insuline détruit puisque les Îlots ont eux-mêmes été détruits. En revanche, chez la souris traitée, il y a un beau marquage à l’insuline qui montre que la greffe n’a pas été détruite par les cellules immunitaires. Une protection obtenue seulement après une injection la veille avant la greffe et 3 autres dans les jours suivants. Une révolution par rapport au traitement actuel à vie. Les souris greffées sont guéries de leur diabète.

Les deux éléments de ce traitement sont déjà en cours d’essai clinique chez l’homme dans d’autres thérapies. Leur capacité à préserver ensemble des greffons humains pourrait donc bientôt être évaluée. Croisons les doigts !

Logo ADC

LES ATELIERS DU COEUR – Association de bénévoles

Aide et soutien aux enfants hospitalisés ou malades et leur famille

Avenue du Château 10 – 1008 Prilly (Suisse) – 079 291 25 70 – info@lesateliersducoeur.ch

Site Internet : www.lesateliersducoeur.ch

Blog WordPress : https://lesateliersducoeur.wordpress.com/

Page Linked In : http://www.linkedin.com/company/3285057?trk=company_search

 

Venez nous rendre visite sur FACEBOOK :

http://www.facebook.com/pages/Les-Ateliers-du-Coeur/371970766234943

 

Diabète 3

L’AVC chez l’enfant

AVC exRare mais grave…

Chaque année en Suisse, entre 3 et 5 enfants sur 100’000 sont victimes d’un AVC. On parle d’AVC quand la circulation du sang est interrompue dans une zone du cerveau. Il y a plusieurs types d’AVC :

  • quand un caillot de sang vient boucher un vaisseau, tout ce qui est en aval va donc risquer de manquer de sang donc de nutriments et d’oxygène ; si la circulation sanguine n’est pas rapidement rétablie, les cellules du cerveau meurent. C’est l’attaque cérébrale ischémique, plus fréquente chez les jeunes enfants et surtout chez les garçons.
  • quand il y a rupture d’un vaisseau à l’origine d’une hémorragie dans le cerveau. Là aussi une partie du cerveau ne sera plus irriguée et les neurones seront détruits par cette perte d’oxygène. C’est accident cérébral hémorragique, il intervient en général plus tard dans l’enfance.

Les causes de l’AVC chez l’enfant ne sont pas toujours déterminées. Seuls 20 % des cas d’AVC pédiatrique ont une cause connue. Souvent, il s’agit d’une anomalie vasculaire qui peut soit faire suite à un traumatisme crânien (chute) soit être d’origine infectieuse (ményngite) ou encore provenir d’anomalies congénitales (malformation cardiaque ou trouble de la coagulation du sang). L’AVC peut également faire suite à une malformation artérielle.

Un certain nombre d’AVC se produisent pendant la grossesse ou quelques jours après la naissance. Les diagnostics d’un AVC sur un nourrisson ou un enfant en bas âge restent compliqués. En effet, les symptômes de l’AVC, comme une paralysie de la face ou des membres, ou encore des problèmes d’élocution sont bien évidemment moins repérables parce que les apprentissages du langage ou de la marche interviennent beaucoup plus tard.

Séquelles

Il faut savoir que le cerveau du nourrisson n’est pas mature et que toutes les connexions neuronales ne sont pas encore établies. Malgré les lésions consécutives à l’AVC, la plasticité du cerveau permet donc d’établir d’autres connexions qui vont en quelque sorte contourner les lésions dues à l’AVC. Un bébé victime d’un tel accident pourra très bien parler et marcher, au même titre que n’importe quel enfant, grâce à ce que l’on appelle le réaménagement neuronal. On comprend donc mieux l’importance d’un diagnostic rapide et précoce pour minimiser les séquelles d’un tel accident. La rééducation joue un rôle primordial. Elle peut intervenir très vite, quelques mois après la naissance de l’enfant.

En arrivant à localiser précisément l’AVC dans le cerveau, cela aide le neuro-chirurgien à déterminer l’étendue des dommages ainsi que les séquelles à venir. Les conséquences d’un tel accident chez l’enfant sont nombreuses : trouble de la vision, trouble de la parole, trouble de la déglutition, faiblesse d’un côté du corps. Les séquelles vont dépendre de la zone lésée, de l’âge de l’enfant, du diagnostic précoce ou pas, et de la rééducation.

Informations complémentaires

http://www.fragile.ch/fr/lesions-cerebrales/faits-et-chiffres/

http://www.swissheart.ch

L’attaque cérébrale se reconnaît dans la majorité des cas à un ou plusieurs des symptômes suivants:

– soudain affaiblissement, paralysie ou troubles sensitifs, le plus souvent d’un seul côté du corps (visage, bras ou jambe)
– cécité brutale (souvent d’un seul oeil) ou vision double
– perte subite de la parole ou difficultés à comprendre ce qui se dit
– brusques vertiges rotatoires, accompagnés d’une incapacité à la marche
– maux de tête soudains, inhabituels et violents

Appeler le 144 immédiatement!

AVC helpTest FAST : Le test FAST portant sur les trois symptômes principaux les plus faciles à détecter (paralysie de la moitié du visage ou d’un bras, difficultés à parler) et aide les profanes à «faire leur diagnostic».

Source: Fondation Suisse de Cardiologie – HELP